a . AgendaMilitant.info
 
Agenda Militant
Accueil
Calendriers
Région montréalaise
Régions hors Montréal
Événements judiciaire
Culture militante
English Events
Babillard communautaire
Informations
Événements spéciaux
Liens
Annoncer ou s'inscrire
Calendrier miltant
Au Réseau Nothingness
 

région de Québec ville :

radio communataire CKIA :

88,3 FM

Une radio multilingue qui a quelques émissions en langue espagnole.
http://www.meduse.org/ckiafm/

__________________________

Radio Communautaire CKRL :

89,1 FM;

Une radio surtout axée sur la vie culturelle régionale.

http://www.ckrl.qc.ca

http://stream.megaquebec.net/ckrl.asx

____________________________

Radio communautaire

francophone d'Ottawa

UNIQUE FM 94,5 FM.

diffusant à partir du quartier francophone d'Orléans à Ottawa.

http://uniquefm.ca

Cette station est la seule station francophone basée à Ottawa, les autres stations étant basées à Gatineau du coté québécois de l'outaouais, et étant souvent des réémetteurs des réseaux nationaux du Québec (Cogeco, NRJ, Radio-Canada, Radio religieuse Ville Marie etc...).

____________________________

QUEBEC RADIO SUR LE WEB :

En tout temps et diffusée partout sur le web:

QUEBEC RADIO,

LA RADIO WEB

INDÉPENDANTISTE

http://quebec-radio.org/

La situation evolue franchement bien pour Quebec-Radio

la seule station independantiste au Quebec.

 

Pour vous brancher:
www.quebec-radio.org

Pour consulter l'horaire de nos emissions:
http://www.quebec-radio.org/help_tos.php

 

Pour soumettre un projet d'emission:
info@lequebecois.org

.

. Radio Shawinigan 91,1 FM.

Radio communautaire de Shawinigan, diffuse également sur internet et sur le cable dans sa région,

Programmation de musique alternative, information et sports.

http://radioshawinigan.com

.

CKMN FM 96.5 FM.

Radio communautaire de Rimouski.

Programmation d'intérêt régional.

Diffuse sur internet au 96.5 FM dans sa région et est membre de radio-vision, un consortium de stations communautaires.

http://ckmn.fm

ou

http://ckmn.fm/prog.html

.

CFIM FM, 92,7 FM

Basée à Cap-Aux-Meules.

Radio Communautaire des Iles-de-la- Madeleine. Cette station a la particularité d'être la seule station située sur le territoire des Iles de la Madeleine, elle offre donc une programmation de "premier service" complète sur toute l'activité locale de la région, elle diffuse aussi sur internet.

Elle est située dans le fuseau horaire des maritimes, donc quand on l'écoute sur internet, l'heure indiquée par les animateurs au micro est une heure plus tard qu'au Québec continental.

Programmation d'information et de sport, et beaucoup de musique country.

http://cfim.ca

.

RADIO ETUDIANTES:

Radio CHYZ de l'université Laval.

Programmation axée surtout sur la musique alternative, hip hop, rap punk etc...

Fréquence 94,3 sur la bande fm et sur le web.

http://chyz.ca

.

RADIO CEUC:

Radio des étudiants de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)

http://ceuc.ca

Cette station est accessible aux étudiants de l'université mais n'as pas de permis du CRTC pour diffuser sur la bande fm. Elle est accessible au reste de la population par internet seulement.

.

. Radio CFOU 89,1 FM

La radio étudiante de l'Université du Québec à Trois Rivières, (UQTR) diffuse sur la fréquence FM 89,1 dans la région de Trois Rivières et sur internet.

Cette radio manque de bénévoles, avec beaucoup de plages musicales en continu sans animateurs pour les émissions.

http://cfou.ca

.

RADIO CHUO 89,1 FM

Radio des étudiants de l'Université d'Ottawa. Elle se prétend bilingue, mais environ 20% de sa programmation est en langue française.

De plus, comme elle a un partenariat avec RFI (*) (Radio France Internationale) pour rediffuser une partie de ses émissions, sa programmation a peu d'intérêt local pour les francophones de la région.

http://chuo.fm

(*) RFI est l'équivalent français de BBC World.

_________________________

Événements régionaux

automne 2016 .

_____________________________________

Table des Matières;

Coule pas chez nous:

Tournée de conférences d'Eric Pineault contre l'Oléoduc Energie Est ;

Lien avec le Calendrier des activités du mouvement associatif

région de Québec Chaudière Appalaches;

Slam de Poésie à la Maison de Littérature;

Espace social libre: Soirée festive et de levée de fonds;

Forum 15$ de l'heure c'est un minimum à Québec;

Fuck le Monde, lancement à Québec;

Lancement des courts métrages du Wapikoni à Québec;

Radios communautaires et étudiantes au Québec Canada;

Bloc Technique;

_______________________________________

coule pas chez nous !

Tournée de Conférences d'Éric Pineault:

Le piège Energie Est

dans plusieurs régions du Québec

Energie Est n'est pas qu'un simple tuyau où couleraient 2 000 litres de pétrole

à la seconde. Eric Pineault, économiste et auteur du livre Le piège Énergie Est en fait le portrait et expose les pièges économiques et écologiques des sables bitumineux, dans un contexte de changements climatiques.

 

Comment sortir de l'ère des hydrocarbures extrêmes?

Conférences organisées par Écosociété et la fondation Coule pas chez nous!

 

Lundi le 28 novembre, 19h00,

Saint-Jérôme Action Environnement Basses-Laurentides (AEBL)

l'endroit est : La vieille gare de St-Jérome.

 

En avril dernier plusieurs dizaines d'organismes signaient

une déclaration contre Energie Est.

 

Article Non au piège Energie Est /

No to the Energy East trap Non au piège Energie Est /

No to the Energy East trap

Par Eric Pineault, auteur de

Le piège Energie Est. Sortir de l'impasse des sables bitumineux

(Ecosociété) et la fondation Coule pas chez nous!

 

Aujourd'hui, nous disons NON à Énergie Est. C'est un refus catégorique

et sans compromis que nous affichons à l'endroit du projet d'oléoduc

de la compagnie TransCanada, de même qu'à toute tentative d'expansion

du complexe des sables bitumineux.

 

Nous appelons la population québécoise et ses représentants et

représentantes politiques à former un front commun pour barrer la route

à cette menace aux écosystèmes, à notre santé ainsi qu'au climat

de la planète.

 

Le rejet d'Énergie Est repose sur notre mobilisation collective.

Avec le livre Le piège Énergie Est. Sortir de l'impasse des sables

bitumineux, nous voulons fournir aux citoyens et citoyennes un outil

pour que ce projet ne voit jamais le jour.

 

La conférence de Paris en décembre 2015 a abouti à un constat clair :

le climat de la planète est « au bord d'un point de rupture ».

De cette urgence découle un impératif de transition qui implique

et interpelle toutes les nations, tous les êtres humains.

Nous devons tourner le dos aux énergies fossiles qui appartiennent

au passé.

 

L'histoire exige de nous un avenir où d'autres formes d'énergie,

d'autres logiques de production et de consommation prédomineront.

Cet impératif écologique implique d'abord que nos gouvernements

respectent les engagements qu'ils ont signés à New York ce 22 avril

et refusent tout projet qui nous éloigne de ce défi climatique.

 

Un piège écologique, économique et social

L'oléoduc de TransCanada est bien plus qu'un simple tuyau où couleraient

2000 litres de pétrole à la seconde. C'est un piège écologique, économique

et social qui nous enfermerait pour plusieurs décennies dans la

dépendance à une croissance dopée aux hydrocarbures extrêmes.

 

Autoriser Énergie Est, c'est s'exposer à des risques majeurs pour des

retombées qui affaibliraient à terme notre économie. Au Québec, plus de

860 cours d'eau seraient traversés, dont le fleuve Saint-Laurent.

 

En cas de déversement majeur, les conséquences envisageables sont

36 fois supérieures à celles du déraillement de Lac-Mégantic, menaçant l'eau potable de plus de 5 millions de personnes...

 

Voulons-nous risquer une marée noire dans le fleuve?

 

Au-delà des risques qu'il pose en matière d'environnement et de sécurité,

accepter Énergie Est c'est aussi nous soumettre au diktat d'une industrie

qui n'a qu'un objectif:

extraire le maximum possible de pétrole en saccageant la forêt boréale de

l'Ouest canadien et acheminer ce liquide vers les côtes afin de l'exporter

sur les marchés internationaux.

 

Il n'y a pas de demande suffisante pour ce pétrole ici au Québec ou dans

les provinces maritimes et ce pétrole n'est pas destiné à nos raffineries

déjà bien approvisionnées.

 

Accepter Énergie Est revient aussi à permettre une augmentation

considérable et définitive de l'extraction du pétrole des sables

bitumineux pour au moins un demi-siècle!

 

En un mot, Énergie Est symbolise notre enfermement collectif dans

un modèle de société qui nie les dangers que représentent les

changements climatiques.

 

Les changements climatiques exigent une transition énergétique

immédiate

La science des changements climatiques est formelle :

85% des réserves d'hydrocarbures des sables bitumineux doivent rester

dans le sol d'ici 2050 afin d'éviter un dérèglement du climat. Nous ne

pouvons faire fi de ce signal d'alarme en ouvrant les vannes à l'industrie

pétrolière. Nous ne pouvons ignorer l'impératif de la transition énergétique.

C'est là que nous devons investir nos énergies et canaliser notre

inventivité.

 

Il faut impérativement éviter une hausse de la température du globe

de 2 °C.

Le Canada s'est lui-même engagé à poursuivre l'action menée pour

limiter l'élévation des températures à 1,5 °C pour éviter un emballement

climatique et les conséquences néfastes qui en découleraient.

 

Or, arrivé à la pompe, chaque litre de pétrole issu de ce pipeline

a déjà contribue à émettre dans l'atmosphère jusqu'à quatre fois

plus de CO2 et autres gaz à effet de serre que le pétrole conventionnel.

 

Au point où, bien avant de manquer de pétrole, nous risquons

de nous retrouver à court de ciel pour stocker le CO2 que génère

son usage !

 

Voilà pourquoi il faut bloquer Énergie Est.

 

Un refus sans compromis possible

Notre non est ferme et sans compromis ; il n'y a pas de « peut-être, on verra ».

Énergie Est n'est pas un projet au bénéfice des populations qui habitent

le territoire. Certes, il nous lie, de l'Alberta au Nouveau-Brunswick,

en passant par le Québec et l'Ontario. Mais le seul véritable lien qu'il

représente, c'est le risque que l'on partage de voir nos rivières,

nos champs et nos forêts souillés à tout jamais par un

déversement le long du tracé.

 

Il ne constitue en aucun cas un projet de société, à part celui de ne pas

être à la hauteur de nos devoirs et responsabilités collectives envers

le climat et les générations futures. Il nous rend complices du

programme économique de quelques grandes entreprises détenant

des droits d'extraire et dont l'agenda se résume à l'expansion

de leurs profits.

 

Notre refus ne relève pas d'une quelconque posture du « pas dans ma cour » ;

ses assises sont plus larges et profondes. Il se fonde sur un devoir envers

le climat qui prime sur tout droit à l'extraction. Nous n'en avons pas contre

le pétrole, mais l'extraire et le consommer de façon aussi insouciante

est désormais une position insoutenable pour l'avenir de la planète.

Certains gisements doivent rester sous terre, et les sables bitumineux

entrent dans cette catégorie.

Notre irresponsabilité doit cesser.

Le monde nous regarde.

 

SIGNATAIRES

Fondation Coule pas chez Nous ! ;

Écosociété ; Nature Québec ; Greenpeace ; Équiterre ;

Fondation David Suzuki ; Eau Secours ;

Association Québécoise contre la Pollution Atmosphérique (AQLPA) ;

Alternatives ; Fondation Rivières ;

Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) ;

Confédération des syndicats nationaux (CSN) ;

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec ;

Conseil central du Montréal métropolitain ;

ENvironnement JEUnesse ;

Regroupement Vigilance Hydrocarbure Québec ;

AmiEs de la Terre de Québec ; Union Paysanne ;

Stop Oléoduc Capitale Nationale ; STOP oléoduc Montmagny-L'Islet ;

Stop oléoduc Portneuf Saint-Augustin ; Stop-Oléoduc Kamouraska ;

Stop-Oléoduc Bellechasse-Lévis ;

Mur de femmes contre les oléoducs et les sables bitumineux ;

Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville ;

Enjeux énergies et environnement ;

Regroupement citoyen contre les bitumineux

et pour le développement durable ;

Justice climatique Montréal ;

Alerte Pétrole Rive-Sud ;

Environnement Vert Plus ;

Comité citoyen environnemental de l'Est de Montréal ;

Villeray en transition ; Prospérité sans pétrole ;

Oléoduc Laval en amont (OLEA) ;

Marche des peuples pour la Terre Mère ;

NON à une marée noire dans le Saint-Laurent ;

Coalition Vigilance Oléoducs (CoVO) ;

Regroupement citoyen Saint-Marc sur Richelieu ;

Collectif Moratoire Alternatives Vigilance Intervention ;

Les Citoyens au Courant ;

Action Environnement Basses-Laurentides ;

Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville ;

Action Climat Montréal ;

Saint-Antoine-de-Tilly-Milieu de vie ;

Conseil des Canadiens, chapitre Montréal ;

Syndicat des étudiants et étudiantes salarié-e-s

e l'Université du Québec à Rimouski (SEES-UQAR) ;

Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale;

Association générale des étudiant-e-s du campus de Rimouski (AGECAR) ;

Le Regroupement des étudiantes et étudiants en biologie (REEB) de l'UQAR ;

Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques

et porte-parole en matière environnementale pour Québec Solidaire ;

Craig Sauvé, Conseiller de la ville

St-Henri-Petite-Bourgogne-Pointe-St-Charles,Projet Montréal ;

Xavier Barsalou-Duval, député fédéral de

Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères (Bloc Québécois) ;

Gérard Jean, maire de Lanoraie ;

Widia Larivière, Idle No More ;

Mélissa Mollen Dupuis, Idle No More;

Laure Waridel;

Annie Roy (ATSA) ;

Dominic Champagne ; Ianik Marcil ; Christian Vanasse ;

Jean Baril, professeur de droit

au Département des sciences juridiques de l'UQAM ;

Lucie Sauvé, Directrice du Centre de recherche en éducation

et formation relatives à l'environnement et à l'écocitoyenneté de l'UQAM ;

Robert Laplante, IREC ;

Eve Lamont, réalisatrice du film Pas de pays sans paysan ;

Olivier D. Asselin, réalisateur du film Pipelines, pouvoir et démocratie ;

Andrés Fontecilla, président et coporte-parole de Québec Solidaire ;

Camil Bouchard, militant.

_______________________________________

bulletin du Média-calendrier de la démocratie en action

Québec Chaudière-Appalaches

http://reseauforum.org

 

Exprimez votre appui !

Si vous donnez un gros 5 à 15$ par année, les communications

du réseau pourront persévérer.

Don en ligne en seulement quelques minutes.

 

Avant de choisir vos propres dates d'évènements, soyez solidaire,

vérifiez l'horaire !

http://reseauforum.org/calendrier

 

solidarité locale et internationale, droits sociaux et de la personne,

démocratie, éducation, etc.

 

L'agenda dans les régions de Québec et Chaudière-Appalaches :

http://reseauforum.org

 

Ce bulletin et ce média sont appuyés par les groupes membres

du Réseau du Forum social de Québec Chaudière-Appalaches.

_______________________________________

slam de poesie

Mardi 15 novembre

Ouverture des portes : 19 h 30

Sur la scene de la Maison de la litterature

(40, rue Saint-Stanislas, Quebec

+ Entree pour personnes a mobilite reduite : 39, rue Sainte-Angele). Entree : 6 $

Une partie de plaisir où les mots, la voix, la bouche et le rythme

nous reservent des surprises. Les slameurs se demeneront pour

gagner la faveur du public dans une competition amicale.

Chacun n'aura que trois minutes pour convaincre un jury choisi

au hasard dans l'assistance. Tout compte fait, au Slam de poesie,

ce sont toujours les spectateurs qui gagnent !

Il ne faut pas manquer le deuxieme Slam de poesie d’une saison

qui s'annonce exaltante à Quebec.

 

Ce mois-ci, le match regroupera a la fois quelques vétérans ainsi

que deux nouvelles recrues et sera marqué par le retour de

quelques slameurs qui firent les belles heures du Slam de péesie

par le passe a Quebec.

 

Les slameurs :

Frederik Berthiaume, Valerie Côte, Jean Desy, Erika Hagen-Veilleux,

Jean-Fabrice, Kalil Mnasri, Pierre-Marc Pare, Veronica Rioux.

Le slam sacrifie : Alexandre Degremont.

Slammestre : Andre Marceau.

Juge de ligne : Louis Desruisseaux

Ponctuation musicale : DJ Raph Towel

Avis aux poetes :

un Micro ouvert  précédera la partie, venez participer à cette fête

de l'oralite (arrivez tôt pour vous inscrire).

Le micro ouvert est également la tribune idéale pour vous faire

connaître et, eventuellement, participer à une joute (si tel est votre desir).

 

Presente par SLAM cap et le Tremplin d’actualisation de poesie (TAP)

en partenariat avec la Maison de la litterature, chaque Slam de poesie

a Quebec, se tient le troisieme mardi du mois sur la scene

de la Maison de la litterature.

 

Organisation et communications :

André Marceau pour SLAM cap ;

tel.: 418-523-1174 ;

slamcap@live.ca

Blog de SLAM cap :

http://slamcap.blogspot.com/

_______________________________________

collecte de fonds et soiree festive pour l'Espace social libre

A Chicoutimi (Ville de Saguenay)

Vous êtes cordialement invite.e.s à une soiree de financemen

pour l'ESL.

L'activite va se tenir le 19 novembre

au 94 rue Jacques-Cartier Est, local 202,

au centre-ville de Chicoutimi.

 

La soiree va commencer à 17h avec une bouffe.

Des hot-dogs style «europeen» vont être vendus sur place

au prix de 2$.

(servi avec choucroute + de la bière sera disponible sur place).

Option vegane offerte.

 

À 20h, la soiree va se poursuivre avec un cabaret micro-ouvert

suivi d'un jam.

 

Tous les profits de la soirée iront à l'Espace social libre.

 

En gros, l'ESL c'est :

Un lieu d'education populaire et un point d'ancrage pour les idees

et pratiques alternatives, autogestionnaires et antiautoritaires

dans le quartier.

 

Un lieu d'organisation autonome et populaire partage avec

differents groupes.

 

Un lieu de soutien, d'intervention et d'aide mutuelle dans le quartier.

 

Un lieu que les gens peuvent frequenter gratuitement peu importe

le statut economique ou social, sans discrimination.

 

Dans cette societe qui pousse à l'atomisation, nous croyons qu'il es

plus qu'urgent de creer des espaces permanents afin que, dans un

premier temps, des sans-emplois, precaires, mal-loge.es, chômeurs

et chômeuses, etudiant.es, syndique.es et immigre.es puissent se

rencontrer et discuter pour en suite s'organiser pour faire face aux

attaques que mènent politicien.nes et capitalistes contre les classes

défavorisées.

 

Quand :

Le 19 novembre à partir de 17h.

Où :

À l'Espace social libre,

94 rue Jacques-Cartier Est, local 202.

Coût :

Entree gratuite.

_______________________________________

forum 15$/heure c'est un minimum

CONFERENCE :

15$ DE L'HEURE, C'EST UN MINIMUM.

On s'organise à Québec

23 novembre à 19 heures

Au Centre culturel et environnement Frédéric Bach

840, avenue de la Salaberry, Québec.

 

Avec Manon Massé,

députée de Québec solidaire.

 

Virginie Larivière,

porte-parole de la campagne "5 - 10 - 15".

 

Pierre André Beaudet-Bédard,

campagne 15+, Indigo-CSN.

 

Québec solidire de la capitale-nationale

www.quebecsolidaire.net/capitale-nationale/

capitale-nationale@quebecsolidaire.net

facebook : /qscapitalenationale

_______________________________________

fuck le monde

Lancement à Québec

Organisé par Fuck le monde

BE THERE OU BE SQUARE!

jeudi 24 novembre de 17h00 à 19:00 heures

Au Le Bal du Lézard

1049, 3e Avenue,

Québec G1L 2X3

_______________________________________

lancement Wapikoni 2016 à Québec

Organisé par Le Cercle Kisis

mardi 29 novembre de 18h00 à 21h30

 

Musées de la civilisation

85, rue Dalhousie,

Québec G1K 8R2

 

Bonjour, Kuei!

 

Le Cercle Kisis et le Wapikoni sont heureux de vous inviter

à la projection des courts métrages du Wapikoni réalisés en 2016

par des cinéastes des Premières Nations.

Le lancement se tiendra le 29 novembre

au Musée de la civilisation à Québec.

L'accueil débute dès 18h00 avec un léger goûter autochtone

animé qui sera suivi, à 19h00, de la projection des courts-métrages.

La soirée se clôturera par un partage avec des réalisateurs

autochtones.

L'entrée est à contribution volontaire.

 

Partagez cette invitation autour de vous! Invitez vos ami(e)s

et votre famille et venez vous faire du bien tout en encourageant

la jeunesse et la relève cinématographique autochtone!

_______________________________________

----------->
bloc technique:
----------->
Conctactez-nous

ANNONCES AU CALENDRIER:
calendrier@videotron.ca

au réseau nothingness:

(réseau des luttes sociales et citoyennes au Québec et sur la planète) :

mailman-owner@lists.nothingness.org

Site web de l'agenda militant:
http://agendamilitant.info
---------------->
radios progressistes;
---------------->

 
 
 
 
 

Première page | Région montréalaise | Régions hors Montréal | English Events | Événements judiciaire
Événements culturels | Babillard communautaire | Réseau Nothingness | Liens

4 mai Plan Nagua vous invite à l’évènement « Conférence "Le tour du Monde équitable" d'Éric Saint-Pierre »